Où en est le développement de l’éolien dans le monde ?

Le 25 avril 2017, le GWEC (Global Wind Energy Council), a publié sa synthèse annuelle sur le développement du marché éolien dans le monde en 2016. Cette synthèse présente également quelles sont les perspectives pour la filière à l’horizon 2021.

Ainsi, en 2016, le marché éolien mondial n’a pas atteint toutes les prévisions du GWEC dans la mesure où l’énergie éolienne a connu une croissance moins forte qu’attendue en Chine et dans les « pays émergents » tels que l’Afrique du Sud, le Brésil, le Canada ou encore le Mexique. Le parc éolien a connu une augmentation de 54,6 GW en 2016 contre 60 GW en 2015 pour une puissance totale estimée à 486,8 GW installés. C’est donc toujours l’Asie qui faire figure de tête de proue de ce marché éolien mondial, avec la Chine en tête pour la 8ème année de suite. Les nouvelles capacités connectées au réseau ont augmenté de plus de 23,4 GW en 2016, soit tout de même un ralentissement de 24% en comparaison à 2015. L’éolien a pesé 4% dans la production électrique totale de la Chine.
Après la Chine, viennent en second les États-Unis, avec 8,2 GW installés en 2016 (82,2 GW au total). Le parc éolien a généré près de 5,5 % de la production électrique totale des USA en 2016. Vient ensuite l’Union Européenne, avec 12,5 GW de nouvelles capacités éoliennes installées sur l’année 2016. Avec un parc total qui a permis de couvrir 10,4% de la demande d’électricité dans l’Union Européenne. En France, 3,9% de la production électrique en 2016 est généré par le parc éolien.

Enfin, la baisse des coûts de production de l’énergie éolienne, ainsi que les problématiques de stockage de l’énergie, sont des enjeux centraux pour la filière. D’après le GWEC, l’éolien, en raison de la baisse des coûts de production, pourrait connaître une croissance soutenue dans les années à venir (entre 10% et 12% de capacités supplémentaires installées chaque année dans le monde). En 2021, la capacité totale installée d’éolien pourrait atteindre 817 GW selon les prévisions du GWEC, ce qui représenterait 67,8% de plus qu’en 2016.

Source : www.connaissancedesenergies.org



Articles similaires

Enerlis vous informe

5 décembre 2018

Article LE MONITEUR – La récupération de chaleur passe aussi par les égouts

Le Moniteur | H. L. |  le 22/11/2018  | On peut aussi récupérer la chaleur sur les eaux usées après le collecteur, au niveau des égouts. Déjà déployés pour chauffer des piscines ou des bureaux, ces systèmes nécessitent cependant des travaux plus lourds. Les eaux usées circulant autour de 15 °C dans nos égouts représentent un gisement énergétique…

21 novembre 2018

Enerlis participera au salon Pollutec 2018

Du 27 au 30 novembre aura lieu le salon Pollutec 2018 organisé à Lyon Eurexpo. Pour la première fois, Enerlis participera à ce salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement et de l’énergie. Pollutec : 40 ans d’existence Lors de cette 28ème édition, le salon Pollutec fêtera ses 40 ans. Ce salon…

14 novembre 2018

Enerlis au Salon des Maires et des Collectivités Locales 2018

   Enerlis participera au Salon des Maires et des Collectivités Locales les 20, 21 et 22 novembre prochain à Paris Expo – Porte de Versailles. En parallèle du 101e Congrès des Maires, ce salon réunira plus de 58 000 visiteurs autour de 900 exposants. Le salon des maires : un rendez-vous incontournable Organisé autour de…

Toutes les actualités

loading