Panorama des innovations : points sur les dernières inventions et innovations techniques

« Première université de rentrée d’Enerlis, les bailleurs sociaux en première ligne de la transition énergétique », la journée de webinaires organisée par Enerlis s’est tenue le 22 septembre 2020.

Enerlis a mobilisé son réseau et ses équipes autour d’un événement de réflexion et de débat sur l’actualité du moment à savoir la relance économique et la transition énergétique. Au total, 22 intervenants ont échangé et donné leur point de vue autour de 4 thèmes majeurs : la contractualisation, les financements, les énergies renouvelables et les dernières innovations aux services des bailleurs sociaux.

COMPTE-RENDU ATELIER 4 & CONCLUSION

Accélérer la transition énergétique et appeler à une forte mobilisation, c’est aussi parier sur les innovations. « La transition énergétique appelle l’innovation. On s’autorise à expérimenter et la réussite de l’innovation est la preuve qu’on a essayé » déclare Sophie Donzel, directrice générale d’Espacil Habitat.

En plus du témoignage de Sophie Donzel, qui croit très fort comme Enerlis à la nécessité de parier sur les innovations pour accélérer la transition énergétique, de nombreux entrepreneurs innovants et partenaires d’Enerlis se sont relayés dans ce quatrième atelier.

Ils ont chacun pu présenter leurs offres :

  • Eric Matifas, directeur de Bimer Services, qui construit avec Enerlis une offre dédiée à une utilisation du BIM Gestion Maintenance testé par Sophie Donzel, incluant la donnée énergétique.
  • Jean-Pierre Hue, conseiller Energie et ancien directeur technique et Energie de ICF Habitat, aux côtés de Olivier Gaudelus, président de HC Green, ont démontré l’efficacité de la solution ECS Green®, qui divise par 3 le prix moyen du m3 d’ECS en intégrant les énergies renouvelables.
  • Alain Béjean, Président de T&H, grâce à qui beaucoup ont découvert une solution de construction en kit sociétale et environnementale de qualité.
  • François Weinzaepflen, Business Manager Est d’Enerlis qui a mené les premiers tests de la solution Egain®, lauréate du prix de l’innovation au Propel By Mipim. Il s’agit d’une solution de chauffage intelligent qui s‘adapte en live au bâtiment et aux conditions météorologiques pour apporter le meilleur confort possible aux locataires.
  • Nicolas Deveaux, directeur scientifique et technique Solinnov, nous livre enfin sa vision des nouvelles technologies au service de la maison bienveillante.
  • Gilles Bérault, président de la fondation des transitions « Stop contre l’exclusion énergétique » explique enfin comment il valorise au sein de sa fondation toutes ces innovations : « Les défis de la rénovation de l’habitat, des économies d’énergie, de la réduction des émissions de carbone ou de l’amélioration de la qualité de l’air intérieur, auxquels il est urgent de répondre, sont autant d’opportunités sociales, économiques, sanitaires et environnementales que nous devons saisir collectivement. (…) La crise sanitaire aggrave la situation de nombreux Français déjà en difficulté. Un constat encore plus fort au début de l’hiver avec l’explosion du nombre de précaires (mal chauffés et mal logés en danger sanitaire). Pour accélérer l’action dans les territoires et appeler à une forte mobilisation, nous avons lancé les Trophées des innovations contre l’exclusion énergétique et sanitaire. Nombre de solutions issues de rencontres de terrain peuvent être massifiées ».

Ils ont tour à tour parlé de numérisation des logements, de sobriété des équipements, de réduction des couts de gestion, de futurs bâtiments bas carbones et donc aussi, de valorisation patrimoniale.

CONCLUSION

Aurélie Gaudillère, Présidente et co-fondatrice d’Enerlis, prend la parole pour conclure une journée riche et dense en informations, en échanges et partages d’expérience.

Elle partage sa vision des enseignements d’une telle journée :

  • D’abord le besoin de transversalité. Les échanges entre les acteurs générent les idées et créent la performance, à l’inverse des habitudes de travail en sillo.
  • En ça, il est important que les directions des fédérations soient des figures de proues et guident les différents bailleurs.
  • Tout au long de la journée, les intervenants ont évoqués la présence encore de conservatismes, parfois d’un peu de peur, qu’il faut tenter de dépasser pour aller plus loin, d’autant « qu’on a toutes les cartes en main pour réussir. »

En plus de remercier l’ensemble des intervenants pour leur participation et la qualité de leurs interventions, Aurélie Gaudillère a également tenu à donner la parole aux locataires, les bénéficiaires directs des efforts de transition énergétique faits par les bailleurs.
En effet, au-delà de l’urgence climatique, il est ici question d’urgence sociale et la lutte contre la précarité énergétique, faire baisser les charges des locataires.

C’est à travers la voix d’Adrien Roux, directeur de l’alliance citoyenne, qu’ils se sont exprimés. Il rappelle notamment le postulat de départ : c’est le locataire qui a le plus intérêt à ce que le défi de la transition énergétique soit le plus rapide. Les endettés de l’énergie sont encore nombreux et il y a nettement un écart de temporalité entre la colère immédiate des gens face à des factures atteignant des sommets (ex : 3 000€ de facture d’électricité par an), et le temps long du Plan Stratégique des Patrimoines des Bailleurs.

Il a mis en place avec l’alliance citoyenne des techniques anglosaxones qui permettent de travailler en mode projet, de mettre le locataire au centre des décisions, de se servir de la colère comme d’une énergie moteur pour aller chercher les bonnes pratiques et mettre autour de la table des acteurs qui peuvent trouver des solutions ensemble.
Il cite notamment un exemple où Enerlis avait apporté son expertise de changements rapides de chaudières réalisés avec Valophis.
On fait ainsi de la cohésion sociale et on invente de nouvelles manières de travailler.

Yves Laffoucrière acquiesce sur cette urgence qui s’impose à tous les partenaires.
Il souhaite de son côté mettre l’accent sur l’impérieuse nécessité de poursuivre la montée en compétences (de plusieurs types) de tous les acteurs chez les bailleurs sociaux.
Qui influence aussi le temps souvent long de conception des projets avant les travaux.
Pour reprendre son propos d’introduction de la journée, nous sommes à un moment charnière : il y a de très grands besoins et en face beaucoup d’opportunités à saisir.

Vous pouvez enfin retrouver le message de Ségolène Royal qui témoigne de son soutien aux sujets portés par la journée de webinaires d’Enerlis en cliquant ici.

Avec près de 300 participants, le webinar du mardi 22 septembre 2020 aura été un véritable succès de par son utilité, grâce à la qualité des intervenants et des échanges avec l’ensemble des élus, responsables et experts mobilisés.

ENERLIS

Nous n’avons pas pu répondre à toutes vos questions pendant nos webinaires.
N’hésitez pas à poser vos questions à nos experts



Articles similaires

Enerlis vous informe

13 octobre 2020

SÉGOLÈNE ROYAL AU CONGRÈS ENERLIS

Témoignage de Ségolène Royal lors du Congrès Enerlis…

12 octobre 2020

Panorama des innovations : points sur les dernières inventions et innovations techniques

Accélérer la transition énergétique et appeler à une forte mobilisation, c’est aussi parier sur les innovations. …

9 octobre 2020

Massifier le recours aux énergies renouvelables : le solaire en autoconsommation collective, l’hydrogène…

Massifier le recours aux énergies renouvelables : le solaire en autoconsommation collective, l’hydrogène……

Toutes les actualités

loading